skip to Main Content
témoignage sols Provence

La parole à Florent Cotin – Chef de secteur chez Sols Provence

En quoi consiste votre métier ? 

Le rôle de chef de secteur a 2 orientations profondément liées : une externe avec nos partenaires des travaux publics, architectes, bureaux d’études et des maitrises d’ouvrage et l’autre interne avec l’organisation administrative, financière et technique. Mon rôle consiste à commercialiser les produits développés dans le Groupe SOLS, notamment des produits comme le Via Verde. Pour cela, nous devons être en soutien des maîtrises d’oeuvre et des maîtrises d’ouvrage afin de les orienter sur des finitions en adéquation avec leurs besoins. Le rôle interne consiste à driver les différentes composantes de l’agence : de la gestion des ouvriers au suivi des dossiers sur le plan administratif, technique et financier.

Comment définissez-vous votre évolution au sein du Groupe SOLS ? 

Je suis rentré en 2012 dans le Groupe SOLS sur la filiale de Sols Azur en qualité de conducteur de travaux où nous avions en charge des projets structurants comme le tram d’Aubagne, les aménagements du stade Vélodrome ou bien le BHNS de Cannes. Suite à des modifications d’organisation entre Sols Azur et Sols Provence, j’ai intégré cette dernière en 2017, toujours en qualité de conducteur de travaux. Depuis le départ d’encadrant sur l’agence de Caumont, Michaël et Franck m’ont proposé le poste de chef de secteur que j’occupe depuis mars 2020 avec comme baptême du feu : un confinement au bout de 15 jours.

Vous êtes le tuteur de Théo, quelles valeurs du travail souhaitez-vous lui transmettre ? 

Théo a souhaité intégrer notre agence en qualité d’ouvrier pour apprendre les bases et les spécificités du métier. Il a l’humilité de partir de la base pour grimper en compétence et en expérience. C’est une démarche totalement personnelle que j’apprécie. Nous souhaitons lui transmettre les valeurs du Groupe SOLS, à savoir : qualité, service, technicité.

Quel est votre processus d’accompagnement dans les missions qui lui sont conférées ? 

Théo a intégré l’agence à partir de fin octobre. Il a travaillé sur différents projets avec des finitions différentes afin de voir les différentes façon d’aborder un chantier en fonction des chefs d’équipe, des chefs de chantier et des conducteurs de travaux. Nous devions faire un point sur les attentes de Théo au bout d’un mois, malheureusement il s’est blessé sur un chantier. Son retour en agence est prévu pour le 14 décembre en tournant avec Vincent Morzières et moi-même.

Quelle importance accordez-vous à l’intégration de jeunes étudiants en milieu professionnel ? 

Je trouve cela très intéressant pour eux, cela permet de découvrir le métier et de confirmer ou infirmer leur orientation professionnelle. Cela prouve également leur motivation car ils doivent suivre leurs cours théoriques à distance tout en travaillant au sein de l’agence le journée.

Quelles sont vos attentes vis-à-vis des jeunes apprenants ? 

J’attends des jeunes apprenants essentiellement de la motivation, de l’intérêt pour notre métier et une implication perceptible.

Back To Top